De l’histamine dans votre régime

Si vous êtes sensible à l’histamine, vous devez faire particulièrement attention à ce que vous mangez. Certains aliments contiennent en effet beaucoup d’histamine. Par ailleurs, vous pouvez absorber par le biais de votre alimentation des substances qui favorisent la libération d’histamine (histamino-libérateurs) dans le corps ou qui bloquent l’enzyme endogène DAO.

Quelle quantité d’histamine contiennent les aliments ?

Voici une liste des aliments les plus fréquents.

Un régime pauvre en histamine peut-il aider ?

Si votre corps est sensible à l'histamine, il est préférable de rayer de votre menu les aliments à forte teneur en histamine. Il est presque impossible d'éviter complètement l'histamine dans les aliments si vous voulez suivre un régime alimentaire équilibré. Les aliments sans histamine sont très rares. En général, les aliments frais et non transformés contiennent peu d'histamine. Par contre, les aliments en conserve ou d'autres produits transformés industriellement contiennent beaucoup d'histamine.

Faut-il supprimer définitivement l’histamine ?

En cas de déficit enzymatique temporaire, il est intéressant d’éviter les aliments riches en histamine pendant quelques semaines. La durée du régime pauvre en histamine dépend de différents facteurs. C’est pourquoi vous devez toujours en parler à votre médecin.

Que doit-on éviter en cas d’intolérance au histamine ?

Les aliments frais

Consommez autant que possible des aliments frais

La durée de conservation

et préparez les légumes frais de préférence le jour même. Évitez autant que faire se peut de conserver trop longtemps vos aliments.

De petites quantités plus souvent

Il vaut mieux acheter de plus petites quantités plus souvent que de tout acheter en une fois sur le mois.

Un menu hebdomadaire

Préparez un menu pour la semaine et faites vos courses en fonction de celui-ci.

Des plats frais

Achetez le moins possible de plats préparés, en conserve ou surgelés.

Le fromage frais

Dans le rayon fromages, optez surtout pour des fromages jeunes, comme le gouda jeune ou le fromage à tartiner. Consommez les fromages à maturation longue, comme le parmesan, le brie ou le cheddar, avec modération.

Les conservateurs

Les additifs comme le glutamate, les benzoates, les colorants, les sulfites et les nitrites stimulent la production d’histamine dans le corps. C’est l’une des raisons pour lesquelles il vaut mieux éviter les plats préparés.

La sélection avisée du vin

Attention, pour les amateurs de vin : outre un taux élevé d’histamine, le vin rouge contient également d’autres ingrédients qui peuvent déclencher des symptômes ou même des réactions allergiques. Par exemple, le vin rouge provenant d’Allemagne contient généralement moins d’histamine que d’autres vins provenant de régions plus méridionales.