Une alimentation saine malgré une intolérance au lactose

Nous l’admettons volontiers, manger sainement est un véritable défi au départ lorsque l’on est intolérant au lactose. Ce n’est pas nécessairement une bonne idée d’éliminer complètement le lait et les produits laitiers du menu, en particulier parce que le lactose se retrouve également dans de nombreux autres aliments que l’on ne soupçonnerait peut-être pas.

Prenez par exemple les soupes instantanées ou le chocolat

Une option possible est d’adopter un régime totalement sans lactose. Le poisson, la viande, les légumes, les pommes de terre, les fruits et le riz, par exemple, ne contiennent absolument pas de lactose.

Les patients souffrant d’intolérance au lactose peuvent donc consommer ces aliments à volonté, à condition de ne pas utiliser de produits contenant du lactose pendant la préparation. En effet, il faut faire attention avec le pain, le haché, les bonbons et les repas préparés : ils contiennent souvent du lactose qui sert d’exhausteur de goût, de liant ou de stabilisant. Pour éviter tout symptôme, il vaut mieux examiner la liste des ingrédients à la loupe.

Les ingrédients suivants provoquent des symptômes

Le lait en poudre

Le lait en poudre

Le lait en poudre écrémé se trouve au sommet de la liste des produits riches en lactose : pour 100 g, il faut compter jusque 50 % de lactose !

Le lait concentré

Le lait concentré

Il est préférable pour les patients intolérants au lactose de ne pas mettre de lait concentré dans leur tasse de café : le lait sucré contient jusque 12,5 g de lactose par 100 g.

La crème glacée

La crème glacée

Attention pour les becs sucrés : la crème glacée est délicieuse, mais elle peut provoquer de sérieux symptômes avec un taux de lactose de 6,9 g par 100 g.

Le fromage transformé

Le fromage transformé

Les variétés de fromage non affinées sont toujours problématiques pour les intolérants au lactose. Le fromage transformé contient par exemple jusqu’à 6,3 g de lactose par 100 g.

La pannacotta

La pannacotta

Au lit sans dessert ? Ce n’est pas une mauvaise idée pour les intolérants au lactose. Les desserts tels que la pannacotta peuvent contenir jusqu’à 6,3 g de lactose par 100 g.

Le yaourt

Le yaourt

Bien qu’il contienne certaines bactéries qui aident à digérer le lactose dans les intestins, le yaourt est souvent enrichi avec du lait en poudre. Cela se traduit par un taux de 6 g de lactose par 100 g. Plus qu’assez pour déclencher des symptômes !

Lactose : le secret réside dans la quantité

Deux facteurs déterminent la sévérité des symptômes après avoir consommé certains aliments : leur teneur en lactose et la quantité de lactase présente dans votre intestin grêle. Beaucoup de patients échappent aux symptômes s’ils consomment seulement de petites quantités de lactose.

Toutefois, il existe également une solution facile pour les intolérants au lactose : LACTOSOLV® Extra Forte, un complément à base de lactase – l’enzyme qui permet de digérer le lactose.

Régime et aliments

Les symptômes

Le lactose dans les aliments