Le début d’une nouvelle année scolaire est une période agréable où l’on se retrouve et fait connaissance avec de nouvelles matières, un nouvel enseignant, etc. Mais pour le pou, la période scolaire est également l’occasion idéale de se répandre massivement.

En effet, à l’école, les poux se transmettent facilement parmi les enfants en raison de l’intensité des contacts mutuels. Fous de joie, les enfants enlacent leurs amis ou se pressent tête contre tête pour travailler ou jouer ensemble. Une occasion que les poux ne manquent pas de mettre à profit pour passer d’une tête à l’autre. La transmission peut également avoir lieu par l’échange d’un bonnet ou d’une écharpe, d’épingles à cheveux, etc.

Il est donc très probable que vous trouviez au début de la nouvelle année scolaire une lettre « d’alerte poux » dans le cartable de votre enfant. Désagréable, certes, mais certainement pas honteux : tout le monde peut attraper des poux. L’association des poux à la mauvaise hygiène est un mythe ! Il n’y a aucune raison non plus d’en faire un drame : l’utilisation d’un traitement anti-poux efficace débarrassera votre enfant de ces parasites.
Si votre enfant a des poux, il est également capital d’immédiatement examiner les autres membres de la famille et de les traiter si nécessaire.

Plusieurs mesures sont également à votre disposition pour réduire le risque de contamination à l’école :

  • Les poux ne pouvant passer d’une tête à l’autre que grâce à un contact direct par la tête, l’idéal est de faire des tresses dans les cheveux des enfants ayant les cheveux longs et libres pour réduire le risque de contact.
  • Idéalement, les enfants conserveront aussi leurs manteaux, bonnets et écharpes séparément dans des sacs plastiques personnels. Les portemanteaux pris d’assaut forment en effet un foyer pour les poux. Vous pouvez également utiliser de petites « tentes anti-poux » à suspendre par-dessus le manteau.