Quand vous ressentez une douleur, votre corps vous donne le signal qu'il se passe quelque chose. La douleur est donc gênante et ne peut pas être ignorée.

____________

La douleur est pesante et peut sérieusement nuire à la vie quotidienne. Le fait de ne pas connaître la cause de la douleur peut aussi causer des plaintes psychiques et du stress. Par conséquent, il est conseillé de consulter votre médecin en cas de douleur persistante. Il peut établir un diagnostic et déterminer la façon la plus efficace de traiter la douleur, par exemple au moyen d'anti-douleurs.

Comment la douleur se déclare-t-elle ?


Par une blessure, une lésion ou une maladie

La douleur est en fait un signal du corps qu'il se passe quelque chose. Le corps demande de l'action. Comment la douleur se déclare-t-elle ? Sous l'influence d'une blessure, d'une lésion ou d'une maladie, des récepteurs de douleur qui sont partout dans notre corps peuvent être activés. Lorsqu'ils sont activés, un stimulus de douleur est transmis au système nerveux central par les nerfs et la moelle épinière.

 

Conditions de vie et de travail

D’autre part, la douleur se manifeste dans certaines parties du corps, selon les conditions de vie et de travail de la personne. Une personne qui a un emploi très physique par exemple peut avoir plus souvent mal au dos ou aux muscles. Une personne ayant un emploi sédentaire aura plutôt davantage des maux de tête ou des douleurs au cou. Un mauvais maintien en est souvent une cause importante.

 

Influences psychologiques

Parfois, la cause de la douleur peut être psychologique plutôt que physique. Par exemple, le stress peut être une cause de maux de tête ou de douleurs musculaires.

Quels sont les types de douleurs dont souffrent souvent les gens?

 

Dans ce qui suit différents types de douleurs sont décrits. En raison du grand nombre de types de douleurs, elles sont divisées en trois catégories ci-dessous : en fonction de la durée, de la cause et de l'endroit.

 

Types de douleur en fonction de la durée

Comme vous avez pu le lire ci-dessus, la douleur survient souvent en réponse à un stimulus de douleur transmis au cerveau. Dans ce cas, on parle de douleur aiguë. En cas de douleur aiguë, il est toujours important de rechercher la cause sous-jacente. La douleur aiguë peut souvent être soulagée temporairement en prenant un analgésique (ou anti-douleur).

En plus de la douleur aiguë, d'autres types de douleur peuvent être distingués. Ainsi, beaucoup de personnes qui éprouvent de très longues périodes de douleur, parfois pour le reste de leur vie. Lorsque la douleur dure plus de trois à six mois, on parle de douleur chronique. Dans le cas de douleurs chroniques, les nerfs envoient constamment des stimuli de douleur, dont la cause ne peut pas toujours être trouvée. Ce qui est très perturbant pendant le fonctionnement quotidien. Pour les personnes qui souffrent de douleurs chroniques dans les muscles et les articulations ou dans le dos ou le cou, par exemple, la douleur a un impact sérieux sur leur qualité de vie. En outre, la douleur chronique peut aussi avoir de nombreuses conséquences désagréables. Pensez à la perte de forme physique due à la peur de se mettre en mouvement, mais la douleur chronique peut aussi causer des problèmes au travail ou dans les relations sociales. La douleur chronique est considérée comme une affection en soi qui doit de toute façon être traitée en consultant un médecin.

Désignations de la douleur en fonction de la cause

Les douleurs aiguës et chroniques peuvent être divisées en catégories selon la cause de la douleur. Selon la cause de la douleur, celle-ci aura des symptômes différents.

On peut distinguer les types de douleurs suivants avec la cause correspondante. Une combinaison de ces types peut également se produire, c'est ce qu'on appelle une douleur mixte:

  • La douleur nociceptive ou la douleur tissulaire survient à la suite d'une lésion, lorsque les tissus d'une partie du corps sont endommagés, par exemple en cas de fracture, de déchirure musculaire ou de blessure. La douleur nociceptive se manifeste au niveau de la lésion et est souvent battante. La douleur nociceptive peut aussi engendrer une enflure.

  • La douleur vasculaire provient des vaisseaux sanguins et des artères. Souvent, sous l'influence d’artériosclérose, le sang passe insuffisamment dans les membres, ce qui provoque des douleurs.

  • La douleur viscérale est également appelée douleur aux organes et est liée à la douleur causée par l'inflammation d'organes comme l'estomac, le foie et les poumons.

  • La douleur neuropathique, aussi appelée douleur nerveuse, survient lorsque certains nerfs fonctionnent mal ou sont endommagés. Cela provoque des courts-circuits dans le nerf et celui-ci est constamment stimulé. La douleur est souvent picotante et brûlante et peut durer des semaines, voire des mois. En outre, les patients souffrant de douleurs nerveuses ressentent parfois de fortes poussées de la douleur. Le fait de rester en mouvement aide, mais la douleur nerveuse empêche souvent le patient de bouger.

  • La douleur musculo-squelettique est le terme générique désignant la douleur provenant des muscles, des articulations et des tendons. Cette douleur peut entre autres se déclarer par un effort, un mauvais maintien, un accident… Les douleurs musculo-squelettiques fréquentes sont, par exemple, des douleurs au genou ou des inflammations spécifiques telles que le « genou d'un coureur ». Les rhumatismes font aussi partie des maladies musculo-squelettiques. Il s’agit des différentes maladies de l’appareil moteur en général.

  • La douleur oncologique ou cancéreuse est causée, par exemple, par la croissance d'une tumeur. Mais la douleur cancéreuse peut aussi être causée par le traitement ou à la suite du traitement. La douleur dépend donc du type de tumeur, de l'endroit où la tumeur se développe et du traitement.

 

Classification de la douleur en fonction de la localisation

La description la plus courante de la douleur indiquera cependant l'endroit où vous ressentez de la douleur. Chacun des endroits ci-dessous a généralement ses propres causes, symptômes et solutions.

Classification de la douleur en fonction de la localisation

Comment décrivez-vous la douleur que vous ressentez?

La douleur est difficile à mesurer. Il n'est souvent pas évident de traduire en mots la douleur ressentie et l'intensité de la douleur que vous ressentez. Chaque personne a également un seuil de douleur différent. Par conséquent, chacun ressent la douleur d'une manière différente. Ce qui est une douleur intense pour une personne peut être tout à fait supportable pour une autre. Certaines personnes semblent également être capables de maîtriser la douleur ou d'ignorer la douleur qu'elles ressentent.

Le stress et les émotions jouent également un rôle important dans le ressentiment de la douleur. Si vous êtes très stressé et fatigué, vous pourriez ressentir plus de douleur. Il se peut même que vous ayez l'impression d'avoir mal partout. Ce sentiment est influencé par l'état émotionnel dans lequel se trouve une personne.

Lors de la description, essayez d'expliquer aussi précisément que possible où vous ressentez la douleur et comment elle se manifeste en utilisant des mots tels que picotements, palpitations, sensations de brûlure, douleur sourde, douleur aiguë, ... Faites attention où la douleur survient habituellement et si vous pouvez trouver des modèles dans vos symptômes. Cela aidera le médecin à poser un diagnostic. Parfois, on vous demande de placer la douleur sur une échelle de 0 à 10, où 0 signifie pas une douleur et 10 représente une douleur violente et insupportable.

Comment traitez-vous la douleur?

Après le diagnostic, le médecin décidera de la façon dont la cause de la douleur peut être traitée et quels anti-douleurs peuvent être prescrits pour soulager votre douleur à court terme. Il faut parfois chercher pour trouver le bon anti-douleur, car il existe différents types d'anti-douleurs et la plupart d'entre eux ne peuvent être utilisés que pendant une période limitée. Il est donc important de continuer à communiquer avec votre médecin au sujet de la douleur. D’ailleurs, dans le cas de douleurs chroniques, la cause doit être examinée plus en profondeur et le médecin peut choisir de vous prescrire un anti-douleur naturel, qui peut être pris pendant une plus longue période.