À la maison, la transmission est également possible si un membre de la famille a des poux.
Les membres d’une famille aiment en effet s’asseoir les uns près des autres, se faire des câlins et regarder par-dessus l’épaule pour voir ce que l’autre fait.

Il est donc toujours recommandé de contrôler toute la famille si des poux ont été détectés chez l’un des membres du foyer. La méthode du peigne humide est la méthode de contrôle idéale.
Commencez immédiatement un traitement anti-poux efficace si vous constatez la présence de poux chez l’un des membres de la famille. Traiter les autres personnes (chez qui aucun pou n’a été découvert) est sans intérêt car ces produits de traitement n’ont aucune action préventive : ils ne font que tuer les poux présents et n’empêchent pas que des poux atterrissent sur les cheveux. Des sprays préventifs spéciaux sont toutefois commercialisés à cet effet. Demandez conseil à votre pharmacien.

Il n’est absolument pas nécessaire de désinfecter l’ensemble de votre mobilier pour prévenir la diffusion. Les poux se nourrissent du sang qu’ils sucent sur le cuir chevelu. Une fois privés de cette source d’alimentation, ils ne survivent pas plus de 48 heures. Ils sont en outre si affaiblis lorsqu’ils sont évincés de ce milieu que le risque de transmission via les sièges, tapis, etc. est exceptionnellement faible.

Il est toutefois recommandé de laver le linge de lit, les bonnets, les cagoules, les écharpes, etc. à une température aussi élevée que possible (de préférence à 60 °). Il est préférable de ranger les objets ne pouvant être lavés à 60 ° pendant 24 heures dans un sac hermétique fermé ou de les laisser pendant au moins 8 heures au congélateur. Les poux sont en effet particulièrement sensibles à la chaleur et au froid et ne survivent pas à de telles températures.