• 15-05-19

Deux Belges sur trois préfèrent le contact personnel à l’avis médical par webcam

Parmi les Européens, ce sont les Belges qui en savent le moins sur le cancer

Quelque 63 % de Belges préfèrent le contact personnel avec leur médecin habituel plutôt qu’un avis médical par webcam. Seuls 37 % des Belges se disent prêts à recevoir un traitement médical par webcam. Nous sommes donc à la traine en la matière au niveau européen. Dans des pays comme la France, l’Allemagne, l’Italie ou l’Espagne, plus de la moitié (55 %) des patients reçoivent sans problème un avis de leur médecin de famille par ordinateur interposé. C’est ce qu’il ressort d’une étude internationale sur la santé, menée dans neuf pays européens, dont la Belgique. Les chercheurs ont interrogé 18 000 personnes sur la manière dont ils entrevoyaient l’avenir de notre médecine. L’étude a également révélé d’autres données intéressantes : ainsi, parmi les Européens, ce sont les Belges qui en savent le moins sur les tumeurs. Cette étude à grande échelle a été lancée à la demande de STADA, la société mère de EG, le leader belge du marché des médicaments génériques.

Les Belges préfèrent encore opter pour la salle d’attente de leur médecin lorsqu’ils sont malades. Par ailleurs, les avis médicaux par webcam et les remèdes de bonne femme ne les intéressent guère. Nous nous démarquons ainsi fortement des autres pays européens.


Jef Hus, Directeur général d’EG Belgique : “L’attitude plutôt réservée des Belges quant à l’utilisation de ‘nouvelles’ formes de thérapies, comme l’utilisation d’une webcam pour un examen médical ou d’un robot pour une opération, est assez frappante. Les Belges apprécient au plus haut point la relation personnelle qu’ils entretiennent avec leur médecin ; celui-ci demeure une personne de confiance clé.”